Rechercher
  • Coralie

Être en forme et augmenter son immunité de femme enceinte.

Mis à jour : avr. 8



Durant cette période de vie, les questions et les interrogations ne concernent plus une seule personne. Ce petit être en train de se créer cellule après cellule est fragile et sensible. Il est réceptif aux émotions de maman, à ce qu’elle ingère et à son environnement. Il est donc sage de réfléchir autrement et de prendre en compte les indications et contre indications, ainsi que faire preuve de bon sens durant ces quelques mois.


Au cours du premier trimestre l’embryon s’accroche et fait son nid. Il est donc recommandé de ne pas prendre de traitement allopathique (médicamenteux), sauf en cas de nécessité et d’impératif médical. En tant que professionnelle, je dois faire attention aux préconisations que je délivre. Ceci dit, en tant que personne je pense que la femme créé et donne la vie depuis la nuit des temps. Soyez donc rassurée votre corps et vos mémoires savent comment cela fonctionne et ce qu’il faut faire pour que tout se passe bien. Écoutez-les, écoutez-vous.


En Santé Naturelle, la logique souhaite que le corps reste sur le fil de l’équilibre afin d’être en bonne santé, de manière constante et de ne pas trébucher sur un microbe qui passait par là. Nous complémentons donc de manière ciblée et régulière avec les trésors de la Nature afin que tout se déroule comme la symphonie digne d’un virtuose.


L’alimentation d’aujourd'hui peine à être notre premier médicament, comme le préconisait Hippocrate. Il est donc indispensable de se complémenter et de renforcer l’organisme afin qu’il ait suffisamment d’éléments pour mener à bien ses batailles avec les agents pathogènes extérieurs.


En plus d’une alimentation équilibrée, saine et réfléchie, qui elle, est recommandée pour TOUT le monde, du sevrage maternel jusqu’au crépuscule de la vie, il sera de bon ton de rajouter quelques vitamines, micronutriments et minéraux.


En ce qui concerne l’alimentation, il existe plusieurs écoles dans lesquelles il y a à boire et à manger … pour utiliser l’expression dans son contexte.


Plaisanterie mise à part, il n’y a pas de formule stricte et adaptée à l’ensemble de la population. Il y a plusieurs facteurs qui entrent en ligne de compte. Votre groupe sanguin, la saison, votre environnement, votre santé physique et psychique, votre âge, etc …. Ci-après, je préconise quelques règles de chrononutrition afin de cibler les micronutriments clés pour maman et pour bébé. Mais ces préconisations sont également adaptées au papa.

La santé concerne tout le monde et elle commence dans l’assiette.

À quoi ressemble le quotidien alimentaire d’une future maman qui pense Santé Naturelle ?

En début de journée, oubliez s’il vous plaît, le sucré ! Pensez à prendre votre petit déjeuner avec une boisson chaude (tisane, infusion ou décoction de préférence) des protéines, du gras et des sucres lents de bonne qualité et visez un IG bas (index glycémique). Le matin le repas sert de starter. Enceinte il est recommandé de ne pas faire l’impasse dessus.

Si vous êtes sujette aux nausées il est conseillé de faire de petites collations tout au long de la journée. Et là, choisissez parmi les aliments que votre estomac tolère sur une liste aussi saine que possible.


Si tout va bien, vient ensuite le moment de la collation de 11h. Pensez à prendre une boisson chaude et un fruit ou bien des oléagineux, afin de tenir jusqu’à midi si la faim se fait sentir.


Pour le déjeuner de midi, pensez protéines (pas forcément animales), légumes et légumineuses. Pas de dessert, mais une boisson chaude à la fin du repas.


Au goûter, vers 16/17h, on prend une boisson chaude, un fruit et du chocolat noir si l’envie se fait sentir. C’est à ce moment de la journée que le sucre est le mieux assimilé, l’heure où la sérotonine (hormone de la bonne humeur) est sécrétée. Et c’est donc à ce moment là que l’on prend du griffonia 5-HTP si le passage du rire aux larmes est régulier ou que les nerfs ne tiennent qu’à un fil. Si seulement la légende sur les hormones n’était qu’une légende …


Le soir est là, le temps est au repos et au relâchement. Pour le dîner, un repas léger est préférable afin de bien dormir et que le corps puisse récupérer correctement. Exit la raclette ou le cassoulet, qui sont énergivores en terme de digestion, car votre sommeil en pâtira. Privilégiez alors légumes, légumineuses et protéines légères (végétales de préférence : légumineuses, céréales complètes, oléagineux). Pas de dessert et une boisson chaude en fin de repas également.

Quels compléments alimentaires pour un beau bébé et une maman moins fatiguée ?


Ce petit être qui est en train de grandir dans votre corps utilise une partie de votre énergie. Vous êtes fatiguée ? C’est normal, les trois premiers mois sont les plus compliqués ; raison pour laquelle il faut complémenter avec quelques micronutriments.

Zinc > anti-oxydant, bon pour le développement des os et des dents, participe à la synthèse des protéines, aide au maintien du taux de vitamine E, participe à la formation du collagène et renforce le système immunitaire.

Dans quels aliments le trouve t-on : céréales complètes, graines de courge, jaune d’oeuf, légumineuses, poissons (sardines surtout), volaille, …


Vitamine D3 > module le système immunitaire, indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde, intervient dans la régulation du calcium, aide les os à rester solides, régule la pression artérielle et le rythme cardiaque, pouvoir anti-infectieux et anti-inflammatoire.

Dans quels aliments la trouve t-on : poissons gras, oeufs, produits laitiers (chèvre/brebis), beurre, patate douce, huiles végétales première pression à froid consommées CRUES (cameline, chanvre, lin, colza, …), …


Vitamine C naturelle > anti-oxydante, régénère la vitamine E, soutient l’activité du cerveau, favorise l’absorption du fer, augmente la production d’ocytocine (hormone de l’amour, de la confiance et du lien.)

Dans quels aliments la trouve-t-on : agrumes, fruits rouges, légumes verts, ananas, asperges, avocat, blettes, brocolis, cassis, chou kale, épinards et évidemment l’acérola (malheureusement difficile à trouver en France.)


Vitamine E > essentielle à la vie, anti-oxydante, anti-inflammatoire, protège les corps gras de l’organisme (membranes cellulaires, cholestérol, … ), favorise l’assimilation de la vitamine C, prévient les fausses couches, aide à la fertilité, régule les troubles menstruels.

Dans quels aliments la trouve-t-on : avocat, céréales complètes, fruits à coque (noisettes, amandes, cacahuètes, ..), graines, huiles végétales première pression à froid, légumes-feuilles verts foncés, légumineuses, flocons d’avoine, oeufs, patate douce, riz complet, …


Vitamine B3 > procure de l’énergie, permet de fabriquer des hormones et des messagers chimiques du cerveau.

Dans quels aliments la trouve t-on : arachides, brocoli, carottes, céréales complètes, dattes, feuilles de pissenlit, fromage, fruits à coque, oeufs, poisson, pommes de terre, lapin et porc (attention toxoplasmose).


Vitamine B9 > aliment du cerveau, indispensable à la formation des cellules nerveuses de l’embryon et du foetus, réduit le risque d’accouchement prématuré.

Dans quels aliments la trouve t-on : asperges, céréales complètes, champignons, dattes, fromage, germe de blé, légumes-feuilles, légumineuses, poulet, saumon, légumes-racine, …


Vitamine B12 > nécessaire à la croissance et à la protection du système nerveux, à la prévention de l’anémie, à une bonne digestion, favorise la formation des cellules et assure leur longévité, préserve la fertilité, régule le sommeil, les humeurs et la nervosité.

Dans quels aliments la trouve-t-on : harengs, produits laitiers, levure de bière, maquereaux, oeufs et viande.


Omégas 3-6-9 > travaille sur la fertilité, assouplit les membranes cellulaires et facilite les échanges entre elles, travaille sur la structure des membranes biologiques (neurones, terminaisons nerveuses), aide à la construction du cerveau de bébé et au fonctionnement normal de celui de maman.

Dans quels aliments les trouve-t-on : poissons gras, graines de lin et de chia (toutes deux excellentes également pour lutter contre la constipation), huiles végétales première pression à froid crues, oléagineux, avocat.

Ces listes sont évidemment non exhaustives.

Si le triangle - intestins / foie / vésicule biliaire - fonctionne mal, (mauvaise digestion, ballonnements, flatulences, diarrhée, constipation, déprime, allergies, problèmes cutanés, …) il y a difficulté à absorber les vitamines et micronutriments que ce soit des compléments alimentaires ou de l’alimentation elle-même. N’hésitez pas à venir en consultation pour établir un protocole personnalisé et réguler vos troubles.

Aucune posologie ne peut être indiquée car les dosages dépendent de différents paramètres (fabricant, terrain de l’individu, âge, traitements en cours, … )

8 vues

Coralie Guilhem

THÉRAPEUTE & CONSULTANTE

Énergéticienne

Praticienne en Santé Naturelle®

06 79 58 95 70

CC St Nicolas III - Centre médical

8, avenue Montaigne

31830 Plaisance-du-Touch

Suivez-moi

  • Facebook
  • Instagram

Copyright - Coralie Guilhem